Part 1 : Garden of secrets

Lycéenne à Las Vegas, fan de Casino, de billard et de poker, en couple avec un amant sublime.

Ma vie est superficielle, et j'aime ça. Je suis riche, alors qu'importe de l'argent. Je suis jeune et jolie, d'ailleurs pour ma dernière année de lycée, je suis la proie de tous, mais à mon âge, je joue plus qu'autre chose. Alors jouons. Cartes sur table. J'arrive devant les escaliers du lycée et là, une troupe est rassemblée à rigoler, parler et magouiller des trucs entre eux pour ce soir. Mais qu'est-ce-qu'ils cachent là ? Un nouvel élève, même deux. Mais déjà deux clans se sont formés, on dirait. Les riches, et les ... moins riches. Je me dirige dessuite dans mon groupe d'hippies chics. Le nouvel arrivant s'appelle Ashton, il est riche et plutôt mignon. Je m'approche de lui, en essayant d'écraser personne.

- Hey salut !

- Salut Sienna. Ravie de faire votre connaissance.

- Tu connais déjà mon prénom ? (je rigole) 

- Oui, les nouvelles vont vite ici. 

- Bienvenue à Las Vegas ! Ça te dis de venir boire un café avec moi ?

- Avec plaisir, après vous.

- Toi. Toi et moi nous sommes de petits bourgeois. Ne fais pas comme nos parents, j'ai en marre de cette politesse de luxe très fausse et faussée. 

-Tu sais que tu n'es pas une riche comme les autres ?

- Oui, je sais.

- Après toi.

Nous nous promenons sur le chemin de l'allée, en parlant de notre vie déjà bien remplie. On dirait qu'on se connaît depuis longtemps, mais à la fois nous sommes mystérieux, et remplis de dangereuses confidences. 

- Mon père a fait fortune en France dans des entreprises de décoration. Quant à ma mère, je n'ai vraiment pas envie d'en parler. Je la trouve ... Bref, passons, je suis de trop bonne humeur. Et toi ?

- Mes parents ont fait fortune à New York, dans des hôtels deluxe. Mais ça vient aussi d'un héritage, et après tant que mon compte en banque est plein, le reste m'est égal. Si tu vois ce que je veux dire ?

- Je comprends. J'aime également le luxe, et l'argent. Et encore plus en profiter.

On se regarde dans les yeux, et il m'adresse un sourire qui en dit long. Mon téléphone sonne. Je regarde le texto "de : inconu - pour : Sienna - "Hello Na, méfie toi de Brooke, tu sais comme moi qu'elle se comporte étrangement ces deniers temps. C'est dur à divulguer les secrets. Tu en sais quelque chose n'est-ce pas ? "Je ne sais ni qui m'a envoyé ce texto, et pourquoi. Je le garde de côté, au lieu de l'effacer comme tous les autres. Brooke est ma meilleure amie, et je voudrai pas qu'il lui arrive quelque chose. Et qui en sait autant sur moi ? Aucun individu dans le monde entier est au courant de quoique ce soit.

- Euh désolée, j'ai reçu un texto ... On y va ?

- Oui. Dis, tu connais Brooke ?

- Bien sûr, c'est ma meilleure amie.

- T'es sérieuse ? Je sors avec elle.

- Pour toi, mais elle, elle non.

- Ouais. Je vois, tu sais tout, je peux pas bluffer.

- Tout.

Nous entrons dans le café, et je commande un expresso bien fort et lui un verre de vodka. 

- De la vodka ? De bon matin ?

- Ça pulse avec moi.

- C'est pareil avec l'a ... 

Et voilà mon portable qui sonne une nouvelle fois. "de : inconnu - pour : Sienna - "Brooke est au palace. Elle ne fait que des bêtises, tu devrais filer la voir et vite. Tu es en danger. Tout comme elle." Le seul moyen de vérifier si ces textos anonymes vont continuer, est de partir. Mais abandonner Ashton, j'ai pas très envie. Pas du tout même. Je m'entends très bien avec lui, et ce serait assez lâche de ma part. Mais ma meilleure amie passe avant un café aromatisé.

- Ash', je suis désolée, je crois bien que je vais devoir partir ... Tu peux ... venir avec moi si tu veux !

- Non, je veux pas te déranger, et je dois aller en cours.

- Tu es en quelle classe ?

- La même que la tienne.

- Dis au prof que je serai absente. Je dois y aller.

- Ouais, bien sûr. À toute.

- À toute.

Je demande au chauffeur de m'amener au palace. L'adresse est à deux rues, je suis angoissée à l'idée de ce que fait Brooke. Nous sommes arrivés, elle est au troisième étage et l'ascenseur est en panne, je dévale les escaliers à toute vitesse. J'ouvre toutes les portes de l'étage, et je vois Brooke dans l'une d'elle, la 413. J'entre et je vois la chambre qui est en pitueux état, B. a une bouteille de whisky à la main.

 - Salut toi !

- Brooke, qu'est-ce qui se passe ?

- C'est à toi de me le dire peut-être !

- Je vois pas de ...

- Tais-toi Sienna !

- Qu'est-ce-qui t'arrive, explique moi !

- Je ne t'ai jamais rien caché.

- Moi non plus !

- Ce n'est pas ce qu'on m'a dit. Tu as plus d'un tour dans ton sac.

- De quoi tu parles ?

- Arrête ! Tu me déçois Sienna ! Je me tire, dit salut à Chelsea.

Je baisse la tête, et elle me regarde, Brooke est très en colère. Je la comprends.

- Chelsea ? dis-je d'une voix basse. Qui t'en a parlé ?

- J'ai reçu un texto. Sienna, je ne te reconnais pas.

Le ton a soudainement baissé d'au moins dix crans.

- Laisse moi t'expliquer au moins.

- Inutile. 

Elle partit, en laissant la porte entre-ouverte. 

Je resta bouche bée. Qui a pu dire ça ? Personne n'était au courant.